Un petit détour

Montagne Pelée





Présentation

Le volcan, haut de 1397 m, est le point culminant de l’île de la Martinique. À 1h20 environ de Fort-de-France, c’est une randonnée incontournable. Plusieurs sentiers mènent au sommet. Il est possible de partir du Prêcheur (sentier de la Grande Savane), de Grand Rivière, de Macouba ou directement du 1er refuge sur les hauteurs du Morne Rouge à 820m d’altitude (sentier de l’Aileron), ce dernier est le sentier le plus commun pour se rendre au sommet. Il est préférable et conseillé de partir tôt le matin, avant que les nuages ne se forment.

Pour se rendre au sommet Le Chinois de la Montagne Pelée, C’est Notre Monde a choisi le Sentier de la Grande Savane via Le Prêcheur. Nous l’avons préféré par rapport au sentier de l’Aileron, car il permet d’avoir une vue sur la mer des Caraïbes pendant environ 80% de l’ascension, ce qui n’est pas le cas par l’autre sentier.

Même si celui est fermé pour cause de travaux de construction d’un centre d’interprétation (décembre 2018), il est quand même possible de s’y aventurer. Si vous croisez des locaux, n’hésitez pas de leur demander si votre passage ne les dérangent pas !

Carte interactive 3D de notre partenaire FATMAP – la plateforme d’aventure de plein air pour le web et le mobile

Accès au sentier de la Grande Savane

Au départ de Fort-de-France : 47 km – 1h15 de route

Prenez la direction de Saint-Pierre sur la N2, passez Saint-Pierre en direction du Prêcheur. Continuez sur la D10. Juste avant le panneau qui indique l’entrée de la ville du Prêcheur, tournez à droite à cette intersection (voir photo). Suivez les panneaux qui indiquent : Sentier de randonnée par la Grande Savane et la Montagne Pelée. À plusieurs reprises, des panneaux indiqueront que la route est fermée. Demandez tout de même à des locaux si vous pouvez bien passer. Vous allez arriver à une barrière entre-ouverte, continuez. À partir d’ici, le chemin se rétrécit et monte jusqu’au début du sentier. Garez-vous sur le petit renfoncement, juste avant la montée finale du centre d’interprétation.

Informations pratiques

Pour apprécier votre randonnée sans imprévus, il faut :

Être équipé : Cette randonnée est bien tracée et très bien balisée, de bonnes chaussures de course à pied ou de randonnées feront l’affaire. N’oubliez pas un coupe vent imperméable, la température en bord de mer à beau être à 28°, en haut avec l’humidité et le facteur vent, la température peut descendre autour de 12°.

Stationnement : Le stationnement et un centre d’interprétation sont actuellement en construction, l’accès sera donc rendu disponible à tous et aménagé prochainement. À suivre. En attendant, il y a un petit renfoncement sur la route où vous pouvez stationner deux voitures avant d’arriver au niveau du futur centre (situé à 20 mètres du départ du sentier).

Information : Pour l’instant, il existe seulement un panneau d’information au départ du sentier. Sur le sentier, le balisage est extrêmement bien fait avec des petites bornes comprenant une carte qui vous indique exactement à l’endroit où vous êtes, et combien de temps il vous reste à parcourir.


La Randonnée

À cause des travaux actuels, il n’était pas facile de repérer le début du sentier, vous verrez qu’il y a un petit passage entre deux grilles avec un panneau d’information sur la randonnée. Ce petit passage se trouve dans le virage de la route, juste avant la montée accentuée ! Engagez-vous donc sur le sentier, vous passerez alors sous les passerelles du nouveau centre d’interprétation.

L‘ascension de la Montagne Pelée débute par une montée en escaliers après une traversée dans de hautes herbes, d’où son nom : la Grande Savane ! Le chemin, parfaitement tracé, serpente en lacets dans les fougères. Vous trouverez des petites bornes avec des cartes tout au long de la randonnée, qui vous permettront de vous situer. Vous allez croiser une première intersection, gardez votre droite, vous verrez que le sentier qui part sur la gauche est fermé. Quelques centaines de mètres plus loin, vous allez croiser une autre intersection avec un panneau d’information indiquant le sentier qui descend jusqu’au Prêcheur, continuez sur le sentier de droite. Une fois engagé sur ce sentier, on gagne très rapidement en altitude. L’intérêt d’avoir choisi ce chemin est de pouvoir admirer la vue sur la mer caraïbes tout en arpentant une végétation verdoyante. La vue est grandiose, et permet de faire des pauses très agréables pendant l’ascension. Pas besoin non plus de vous retourner régulièrement, le retour s’effectue par le même sentier, vous pourrez alors profiter pleinement de la vue sur mer.

L’ascension se corse avec certains passages techniques, au moment où vous retrouvez l’intersection de la boucle de la Caldeira (boucle en forme de cône qui parcourt à 180° la Montagne Pelée). Avec les nuages et la brume, les trous entre les roches sont parfois difficiles à distinguer. Prenez sur votre droite et continuez ce sentier au dénivelé imposant jusqu’au refuge (abandonné). À certains moments, vous aurez besoin de vous servir de vos mains afin de ne pas glisser sur les roches humides. Arrivé au Refuge, prenez sur votre droite pour emprunter le chemin final vers Le Chinois.

Notre astuce : Il est conseillé de partir très tôt le matin (5h-6h) pour avoir la chance d’avoir une éclaircie, les nuages étant plus présent dans la journée, et pour ne pas, plus tard, souffrir de la chaleur

Soyez vigilant à partir d’ici : lors de votre évolution sur le sentier, il se peut certainement que vous soyez pris dans les nuages. Une fois arrivé au sommet ouest au niveau de la petite balise, le sentier plonge à gauche dans le cratère, ne continuez pas tout droit !

Par la suite, nous avons eu de la chance car le temps s’est amélioré au fil des heures et nous a permis de suivre le chemin pour se diriger vers le sommet le plus haut du volcan : Le Chinois. La descente dans le cratère est courte mais elle s’effectue sur un chemin très raide quelque peu vertigineux au début.

Une fois au sommet, admirez la vue ! Quelques passages de nuages nous dévoilent, au fur et à mesure, la beauté du paysage… c’est à couper le souffle !

Le retour s’effectue par le même chemin, en sens inverse.

À SAVOIR


Intérêt

Difficulté

Distance

5 km / 3.10 miles

Durée

4 h environ

Altitude

1397 mètres

Dénivelé

705 mètres

Infos utiles

Le sentier sur Caltopo (détaillé)

Le sentier sur Google Maps (basique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.