Randonnées au Québec

Mont Big Hill





Présentation

Au cœur du golfe du Saint-Laurent, après 5 heures de traversée en bateau à partir de l’Île du Prince Édouard, on se retrouve à Cap aux Meules sur les Îles de la Madeleine, territoire Québécois. L’archipel comprend une douzaine d’îles et s’étend sur 65 km. La mer y est omniprésente ! Pas de hautes montagnes ici, mais une richesse naturelle grandiose, des falaises de grès rouge authentiques et impressionnantes pour être comblé de nature. Anses, lagunes, baies, dunes et plages de sable fin magnifiques : une beauté naturelle de paysages à perte de vue.

Afin d’atteindre le plus haut sommet des îles, le mont Big Hill (174 m), il faudra nous rendre sur l’Île d’Entrée en prenant un traversier au départ de Cap aux Meules pour une durée une heure. L’Île d’Entrée est la seule île encore habitée qui n’est pas reliée au reste de l’archipel. Une île à l’état sauvage parsemée de collines et de petites maisons colorées, où vivent moins d’une centaine de personnes d’origines majoritairement écossaises et irlandaises dans l’isolement et au rythme de la mer. Comme le disent les Madelinots, découvrir l’Île d’Entrée, c’est comme découvrir les Îles une seconde fois.

Carte interactive 3D de notre partenaire FATMAP – la plateforme d’aventure de plein air pour le web et le mobile

Accès aux Îles de la Madeleine

Les Îles de la Madeleine sont à vrai dire bien isolées du reste du Québec par sa localisation au beau milieu du golfe du Saint-Laurent. Pour s’y rendre, deux choix principaux s’offre à nous. Le moyen le plus économique, en voiture en se rendant à Souris sur l’Île-du-Prince-Édouard (environ 12h de voiture depuis Montréal) et prendre le traversier http://traversierctma.ca/ jusqu’à Cap-aux-Meules, principale ville des Îles de la Madeleine, pour une traversée d’environ 5h. Par avion, Air Canada propose des vols à partir de Montréal, Québec et Gaspé. La compagnie Pascan propose quand à elle des vols au départ de Saint-Hubert (Montréal), Québec et Bonaventure.

Accès à l’Île d’Entrée

Afin de se rendre sur l’Île d’Entrée, prendre le traversier NM Ivan-Quinn (http://www.traversierctma.ca/fr/autres-services/traversier-cap-aux-meules-ile-d-entree – 418 986-3278) au départ de Cap-aux-Meules. Les tickets peuvent se prendre directement au quai avant l’accès au bateau. La durée de la traversée est d’une heure.

Informations pratiques

Pour apprécier votre randonnée sans imprévus, il faut :

Être équipé : Si tu es aux Îles depuis quelques jours, tu as pu voir que ça soufflait beaucoup par ici. C’est notamment pour cela que les Îles de la Madeleine sont un spot réputé pour les passionnés de Kitesurf. Si jamais tu en fais, voici une carte bien détaillée des spots réalisé par https://aerosport.ca/fr/. N’oublie donc pas un bon coupe vent et de bonnes chaussures de running. Il faudra aussi penser à prendre nourriture et eau, on en reparle un peu plus bas.

Stationnement : Près du Quai ou se trouve le traversier NM Ivan-Quinn, de nombreuses places de stationnement. S’il est déjà plein, diriges-toi vers le port des homardiers, il y a aussi une grande zone de stationnement pour les usagers du port. Comme nous prenons le bateau, nous y sommes autorisés.

Information : Le départ du traversier à Cap aux Meules et à 7h30 pour un retour à 16h30 depuis l’Île d’Entrée. On passe donc une belle journée sur l’île. Pense à prendre un bon pique-nique et de quoi boire. Le dépanneur du village et le restaurant Chez Brian Josey ne sont pas toujours ouverts.


La Randonnée

Arrivé à quai, deux choix s’offriront à toi pour la randonnée. Partir sur la gauche pour un tour complet de l’île, pour une boucle de 7,5 km. Ou bien choisir de passer à droite, comme nous l’avons fait, et joindre directement le mont Big Hill en passant par le village. Cela ne t’empêchera pas, une fois le mont Big Hill atteint, de redescendre de l’autre côté de l’île afin de longer la côte au bord des impressionnantes falaises et de marcher à travers les collines dénudées.

L’Île d’Entrée, c’est comme découvrir les îles une seconde fois !

Une fois sorti du port, dirige toi donc vers la droite en direction du village. Il faut suivre les chemins Main et Post Office avant d’arriver sur le sentier Ivan Quinn. N’hésite pas à demander ta route aux villageois, ils se feront un plaisir de te répondre. Avant de rejoindre le sentier, tu passeras devant l’église anglicane, le dépanneur du village, la poste et le musée de l’Île d’Entrée. Une belle façon de découvrir le village et ses habitants. Sur la fin du chemin Post Office, tu passeras devant une ferme. Le sentier se trouve à gauche. Avant d’attaquer la montée, le sentier se faufile à travers les prairies. Étant déjà en hauteur par rapport au village, une magnifique vue s’offre à nous.

Le mont Big Hill, plus haut sommet des Îles de la Madeleine !

Nous allons quitter les prairies des fermes en passant par un petit pont en bois qui traverse une clôture. On se retrouve dans les verdures des collines de l’Île d’Entrée, à partir d’ici, l’ascension commence sérieusement et te surprendra surement par sa montée abrupte. La montée n’est pas très longue et notre effort sera vite récompensé au sommet du mont Big Hill, 174 mètres, plus haut sommet des Îles de la Madeleine. Une vue hallucinante de 360° sur l’Île d’Entrée et en arrière plan, l’archipel principal. On voit très bien la dune de Sandy Hook sur l’Île du Havre Aubert qui se trouve à seulement à 5 km. On distingue aussi très bien Cap aux Meules et on devine au loin, l’Île de la Grande Entrée. Une vue à couper le souffle, cela sera un moment fort de votre périple.

Du sommet du mont Big Hill, la vue sur les Îles de la Madeleine en surprendra plus d’un !

Pour le retour, on a le choix de reprendre le sentier dans le sens inverse ou bien de continuer et de partir à l’aventure dans ces prairies infinies composées de collines. On a vraiment l’impression d’être sur une île déserte, en harmonie avec la nature. Ici pas vraiment de sentier, on marche à travers des immenses champs de prairies entre des collines. Le paysage est surprenant.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, le bord de côte, que nous avons rejoint au niveau de la Jack’s Bluff, est tout simplement irréaliste ! Des falaises de grès rouge et gris plongent dans la mer. On poursuit la randonnée en longeant ces dernières, pour le plaisir des yeux, jusqu’au phare de l’Île d’Entrée. Faites attention à ne pas marcher trop près du bord des falaises car l’érosion n’est pas toujours visible. Il est recommandé de se tenir à au moins 3 mètres (10 pieds) du bord afin de préserver les sentiers et ne pas aggraver l’impact de l’érosion. Sincèrement, ce cadre donne la sensation d’être au bout du monde.

À lire : les randonnées C’est Notre Monde au Québec !

Lors de ce trois quart de tour de l’Île d’Entrée, on repassera à un moment par un autre petit pont en bois afin de passer une nouvelle clôture. Dans le but de ne pas vous perdre, restez le long de la côte en gardant à l’esprit de ne pas trop se rapprocher du bord.

Notre astuce : n’oubliez pas pique-nique et eau pour profiter de la journée en harmonie avec la nature. Il est important de se tenir à 3 mètres du bord pour préserver les sentiers et ne pas aggraver l’impact de l’érosion.

Une fois arrivés au phare, afin de rejoindre le port, on peut soit prendre le chemin Main ou bien continuer à longer la côte en coupant à travers champs pour rejoindre le chemin de la Gravel Point. Une fois sur cette route, il suffit de continuer tout droit pour retrouver le port. Il ne restera plus qu’à attendre le traversier NM Ivan-Quinn pour nous ramener à Cap aux Meules.

À noter, notre regret sur l’Île d’Entrée :

Au moment de notre visite, nous avons eu le regret de découvrir une “déchetterie sauvage” avec carcasses de voitures, tracteurs et autres objets rouillés coincés entre les roches et tombant direct dans la mer… Située dans une anse, à l’abris des regards, juste avant le phare : lien Google maps géolocalisé. Nous espérons qu’elle ne s’y trouve plus aujourd’hui, nous avons pris soin d’alerter la municipalité. Si elle s’y trouve toujours n’hésitez pas à le signaler https://www.muniles.ca/ + à nous en faire part afin que nous puissions agir pour protéger cet écosystème fragile.

À SAVOIR


Intérêt

Difficulté

Distance

Environ 8.5 km / 5.2 miles

Durée

Environ 3h

Altitude

174 mètres / 571 feet

Dénivelé

Environ 244 mètres / 800.5 feet

Infos utiles

Le sentier sur Caltopo (détaillé)

Le sentier sur Google Maps (basique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.